Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Rajak OHANIAN

Share Share Share Share Share

Biographie

Rajak Ohanian - Né en 1933, vit et travaille à Lyon

« Né de parents arméniens ayant émigré dans la région lyonnaise à la suite du génocide de 1915, Rajak Ohanian apprend la photographie au début des années 1950 et réalise ses premières images pour le théâtre dans le cadre de mises en scène de Roger Planchon. Il mène parallèlement un travail plus personnel, dont témoigne notamment Les Fils du vent (1958), enquête photographique sur le rassemblement gitan aux Saintes-Maries de la Mer. Sa démarche est placée sous le signe de la rencontre et de l’échange, qui donnent lieu à la réalisation de portraits exprimant le respect du photographe pour son modèle. La photographie devient le vecteur d’une complicité partagée, où tout rapport de hiérarchie entre l’artiste et son sujet est évacué. Il cherche de la sorte à humaniser le froid constat de l’enregistrement mécanique. S’il est connu pour les nombreux portraits d’écrivains, musiciens, philosophes ou artistes qu’il a fréquentés et appréciés, ses images cherchent également à rendre compte de l’état du monde à partir de situations géographiques, sociales ou économiques singulières. Il part ainsi du local et du quotidien pour aller vers l’universel. Le portrait devient l’outil esthétique permettant de remettre l’individu au centre du débat, dans une démarche proche de l’enquête sociologique qui éviterait le double écueil de la dramatisation et d’une trop grande distanciation. Qu’il s’intéresse au personnel d’une entreprise lyonnaise d’impression sur tissu, qu’il dresse le portrait du village de Sainte-Colombe ou de métropoles comme New York ou Chicago, Rajak Ohanian produit une forme de « document social » d’où émanent sagesse et sérénité. Ses œuvres récentes traduisent une évolution plus formelle, presque abstraite, à l’image des séries Métamorphoses, photographies de paysages structurées autour d’axes déformant le motif et réorganisant la circulation du regard, amenant ainsi le spectateur vers des territoires plus oniriques. » […]

Extrait de la notice de Lucille Uhlrich pour l’Institut d’art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes, avril 2012
_____

Rajak Ohanian - Born in 1933, lives and works in Lyon

“Born to Armenian parents who emigrated to the Lyon area after the 1915 genocide, Rajak Ohanian learnt photography in the early 1950s and produced his first images for the theatre as part of Roger Planchon’s stage direction. At the same time he was involved in more personal work, as is illustrated in particular by Les Fils du vent (1958), a photographic investigation about the gypsy gathering at Les Saintes-Maries de la mer. His approach entailed encounter and exchange, which gave rise to the production of portraits expressing the photographer’s respect for his model. Photography became the vehicle of a shared complicity, where any hierarchic relation between the artist and his subject was done away with. In this way, he sought to humanize the cold facts of the mechanical recording. He is known for his numerous portraits of the writers, musicians, philosophers and artists he hung out with, but his images also attempt to describe the state of the world based on particular geographical, social and economic situations. He thus starts from the local and the everyday, and proceeds towards the universal. The portrait becomes the aesthetic tool making it possible to put the individual back at the centre of the debate, in an approach akin to the sociological survey sidestepping the twofold pitfall of dramatization and excessive distancing. Whether he is interested in the employees of a fabric-printing business in Lyon, or drawing up the portrait of the village of Sainte-Colombe or metropolises such as New York and Chicago, Rajak Ohanian produces a form of “social document” from which wisdom and serenity emanate. His recent works convey a more formal, almost abstract evolution, like the series Metamorphoses, photographs of landscapes structured around themes which distort the motif and reorganize the way the eye moves, thus leading the viewer towards more dreamlike territories.” […]

Excerpt from the notice by Lucille Uhlrich for the Institute of Contemporary art, Villeurbanne/Rhône-Alpes, April 2012. Translated by Simon Pleasance, 2015.

Source : 
Documents d'artistes Rhône-Alpes - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.
Dernière mise à jour le 07 sept. 2016

Événements

Portrait d'une P.M.E

Rajak OHANIAN

CRAC OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée - Sète
07 • 30 mai 2010

Archives

Voir également

Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes

30 rue Thévenet
69004 Lyon
France
Site internet : www.dda-ra.org
Courriel : info@dda-ra.org