Skip to Content
Centre national des arts plastiques

BBB centre d'art

Share Share Share Share Share

QUE RESTE-T-IL ?

de la question de l'oeuvre produite en résidence

Arts plastiques - Exposition
27 avril • 11 juillet 2010

Quelles relations possibles et actives entre artiste, programmateur, médiateur, publics, contextes* ? C’est un questionnement qui nourrit le quotidien de travail du centre d’art bbb, l’amenant à s’investir particulièrement sur des projets de résidences, considérant que cet exercice peut être une chambre d’écho amplifiée aux enjeux du soutien à la création artistique et de la médiation culturelle. Le principe du projet Que reste t- il ? est un format d’exposition peu répandu : une collective, présentant des œuvres produites en résidences, sans être spécialement une rétrospective de pièces produites par le bbb. Les pièces sélectionnées le sont pour leurs qualités intrinsèques de mises en formes et pensées singulières, indépendamment du contexte premier de conception. Que reste t-il ? rappelle que dans cet espace-temps singulier qu’est la résidence, l’artiste est là, de sa place d’artiste (et non de médiateur, d’animateur, de faire-valoir, etc.) pour, au mieux, avancer hypothèses et recherches, et, peut-être, faire œuvre. Ce projet pose tout aussi simplement la question de l’autonomie de l’œuvre, quand les contextes premiers de production et monstration peuvent en faire des projets artistiques in situ. Parallèlement à l’exposition, rencontres professionnelles et publications alimenteront les volets informations et réflexions. Cécile Poblon * cf. contribution éditoriale du bbb pour "196 résidences en France", une publication web et papier du Centre national des arts plastiques, www.cnap.fr, mars 2010

Complément d'informations : 
Cette exposition subjective, qui prend le parti d’exposer des pièces produites en résidence au bbb, en Midi-Pyrénées, hors région, ne se pose pas comme un état des lieux des programmes existant en France comme à l’étranger*. Les questions de la diffusion et des médiations possibles sur le temps de résidence sont par ailleurs largement investies. Que reste-t-il, travaillant sur l’"après", se pose la question de la diffusion de l’œuvre et de son exposition. De la question du sens de l’œuvre et de sa circulation, une fois que les contextes singuliers et investis qui ont nourri le projet ne sont plus "présentement". Que devient l’œuvre dans le corpus de l’artiste, dans les circuits professionnels de l’art contemporain? Avec un fil conducteur sous-tendu : comment l’artiste a pu répondre "justement" à des contextes l’engageant dans des rapports humains et des réseaux sociaux activés à l’occasion de la résidence, tout en faisant œuvre, aussi, contre, et avant tout. Ainsi, au regard d’"objets" produits et présentés comme tels (sculpture et objet pour Elvire Bonduelle, vidéo et photographie pour Vincent Lafrance et Veronika Peddinghaus, peinture pour Nihâl Martli, livres pour Fanette Mellier…), comment montrer le résultat d’une œuvre contextuelle, quand elle prend une forme événementielle ou éphémère ? Présenter des traces, reproduire à l’identique ou produire dans l’esprit ? Mettre à distance, reproduire ou recréer du sens ? Question posée à Jérémy Laffon, dans le cadre d’une installation "réactionnelle" sur le site d’une cité scolaire à Albi ; à Suzanne Hetzel, concevant installations et éditions in situ ; à Alain Bernardini, qui revient dans les corpus d’images qu’il produit spécifiquement à chaque exposition, à Mathieu Tremblin, encore "résident", pour une dernière tangente au projet de départ. En réalité, quelle œuvre résiste? C. Poblon
Horaires : 
du mardi au vendredi de 14h à 19h
Heures de vernissage : 
le 5 à 7 de radio FMR, émission publique et en direct vernissage à 19h
Partenaires : 
PARTENAIRES ET RESEAUX Le bbb est adhérent du Groupement d’Employeurs OPEP et de PinkPong, réseau art contemporain de l’agglomération toulousaine. Il participe aux réseaux Art Contemporain et Laboratoire des Médiations en Art Contemporain (LMAC) Midi-Pyrénées. Le bbb est investi dans le collectif interprofessionnels Ne Perdons Pas le Nord et accueille l’AMAP Bonnefoy. bbb, organisme de formation n°73310510431 Ministère de la Culture / DRAC Midi-Pyrénées Conseil régional Midi-Pyrénées Conseil général de la Haute-Garonne Communauté Urbaine du Grand Toulouse Mairie de Toulouse ACSE Préfecture de la Haute-Garonne Conseil général de l'Ariège Conseil général du Gers Caisse des Dépôts OPEP + LES PARTENAIRES DE L'EVENEMENT Villes de Toulouse, Düsseldorf et Chaumont Fondation Solidarité SNCF Entreprise Majencia Pépinières Européennes pour jeunes artistes Ecole des Beaux-Arts de Toulouse ARH Hôpital J. Ducuing, Toulouse Réseau PinkPong Lieu-Commun Espace Croix-Baragnon Laboratoire des Médiations en Art Contemporain (LMAC) Midi-Pyrénées Radio FMR La boîte à outils La Gargouille Centre d’animation des Chamois TAKY Magazine Jérémy Laffon est représenté par la galerie Isabelle Gounod (Paris), Vincent Lafrance par la galerie Division (Montréal), Nihâl Martli par C.A.M. Galeri (Istanbul), Suzanne Hetzel par la galerie Ilka Bree (Bordeaux) et documentsdartistes.org.
Mécénat : 
Fondation Solidarité SNCF Entreprise Majencia
Dernière mise à jour le 09 juill. 2012

BBB centre d'art

96 rue Michel Ange
31200 Toulouse
France
Téléphone : 05 61 13 37 14
Site internet : http://www.lebbb.org
Directrice artistique : Cécile Poblon
Directrice administrative : Agnès Bonnet
Responsable de la communication et des partenariats : Eva Ferrès-Ramos