Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Jousse entreprise - art contemporain

Share Share Share Share Share

Par ta trace, par ton ombre.

Exposition personnelle de Louidgi Beltrame

Arts plastiques - Exposition
30 mars • 11 mai 2019

Avec cette exposition, Louidgi Beltrame poursuit son exploration des modes d’organisation humaine à travers l’histoire de la modernité. Si ses recherches filmiques l’ont mené dans des lieux aussi chargés qu’Hiroshima, Chandigarh ou encore Brasilia, c’est aujourd’hui aux pratiques magiques des guérisseurs du désert côtier péruvien que l’artiste s’intéresse.  En 2015, il rencontre le curandero José Levis Picón Saguma dont le travail s’inscrit dans la continuité des rituels de guérison précolombiens. Sa pratique de curandero, terme qui signifie « guérisseur » en espagnol, pourrait être englobée dans celle plus large du chamanisme. José Levis pratique cette forme de médecine vernaculaire, à la limite de la clandestinité, dans des espaces situés à la périphérie des villes, lors de cérémonies de guérison appelées Mesas. Sa plante maîtresse est le San Pedro, un cactus psychoactif dont les premières traces d’utilisation rituelles remontent à quelques 3000 ans : « La pratique des curanderos m’intéresse en tant que forme de résistance postcoloniale. Le syncrétisme qui la caractérise peut être analysé comme un camouflage adaptatif développé par les populations pour survivre à l’inquisition, puis à la répression coloniale. L’usage actuel des plantes maîtresses et de la pharmacopée précolombienne peut aussi être lu comme l’une des manifestations de cette résistance. » 

···

With this exhibition, Louidgi Beltrame continues his exploration of methods of human organization throughout modernity. In this way, his research in film has brought him to heavily charged locations such as Hiroshima, Chandigarh or even Brasilia. Today, it is the magical rites of healers on the Peruvian desert coast that interest the artist. In 2015, he met the curandero José Levis Picón Saguma whose work inscribes itself in the continuity of pre-Columbian healing rituals. His practice of curandero, a term which signifies “healer” in Spanish, can be included in the larger category of shamanism. During healing ceremonies, known as Mesas, José Levis practices this form of vernacular medicine nearly in secret, in areas on the outskirts of towns. His most important plant is the San Pedro, a psychoactive cactus whose earliest ritual use goes back some 3000 years: “I am primarily interested in the practice of the curanderos as a form of postcolonial resistance. Its characteristically syncretic dimension may be interpreted as form of adaptive camouflage developed by Andean civilizations to survive colonial inquisition then repression. The current use of key plants taken from the pre-Columbian pharmacopeia may also be interpreted as one of the forms that embody this mode of resistance.”

 

 

Horaires : 
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Heures de vernissage : 
Samedi 30 mars, de 16h à 21h
Dernière mise à jour le 18 mars 2019

Jousse entreprise - art contemporain

6 rue Saint-Claude
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 53 82 10 18
Directeur : Philippe Jousse