Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Restaurateurs d'art

Soutien à la recherche en restauration et en conservation d’œuvres d’art contemporain

Share Share Share Share Share

Modalités de candidature au soutien à la recherche en restauration et conservation d'œuvres d'art contemporain

Calendrier et formulaire

Le soutien à la recherche en restauration et conservation d’œuvres d’art contemporain du Centre national des arts plastiques (Cnap) permet d’accompagner un projet de recherche porté par des restaurateurs en liaison avec une institution tant en France qu’à l’étranger. Il s’adresse aux restaurateurs ayant achevé leur formation, récemment diplômés autant qu’à ceux dont la démarche est validée par des travaux antérieurs significatifs, et pouvant attester de leur résidence en France.

Le dispositif vise à soutenir le développement des techniques de restauration et de conservation préventive des œuvres d’art contemporain en tenant compte de l’évolution des mediums employés afin de contribuer à la préservation du patrimoine artistique.

Sont concernées les disciplines suivantes
• arts décoratifs
• création sonore
• design
• design graphique
• dessin | estampe | gravure
• film | vidéo
• installation
• nouveaux médias
• peinture
• photographie
• sculpture

Deux possibilités se présentent aux restaurateurs candidats :

• mener une recherche sur un sujet libre
• répondre à l’appel à projet intéressant au premier plan le Fonds national d’art contemporain dont le Cnap assure la conservation, la diffusion et l’enrichissement

L’appel à projet :

En 2020, le Centre national des arts plastiques (Cnap) poursuit l’expérience lancée en 2016 d’un appel à projet de recherche intéressant directement le Fonds national d’art contemporain. Cette collection gérée par le Cnap compte aujourd’hui plus de 95 000 œuvres tous domaines confondus. Elle s’est depuis les années 1970 enrichie d’œuvres réalisées à partir de matériaux dits contemporain.

L’appel à projet porte sur les œuvres réalisées selon la technique de l’impression en 3D et sur l’impact de cette technique en conservation.

À partir de la collection du Cnap et de celle du Mnam Paris, la recherche s'attachera à :

 - Etudier un corpus d’œuvres issues de ces collections et représentatives des développements de cette technique récente et des matériaux employés avec différents niveaux d’évolution ;

 - Effectuer, à partir de ce corpus, constat d’état, évaluation et diagnostic - y compris un bilan des restaurations antérieures ;

 - Faire une synthèse des travaux de recherche entrepris et publiés au niveau international sur la connaissance, les spécificités des matériaux constitutifs et de leurs altérations spécifiques ;

- Interroger les artistes et fabricants sur leur expérience, les matériaux employés, les problèmes rencontrés ;

- Rédiger un bilan et un état des lieux des pratiques de restauration d’œuvres similaires en Europe ;

 - Etablir des préconisations de conservation préventive (maintenance, suivi…) ;

 - Réfléchir à la conception d’un conditionnement adapté à la typologie de l’œuvre.

Le Centre Interdisciplinaire de conservation et restauration du patrimoine (CICRP) à Marseille, et l’Institut du Patrimoine, pourront accompagner le candidat dans sa recherche.              

_

CRITÈRES DE LA COMMISSION

La commission attache une importance particulière aux critères suivants :
• opportunité et dimension innovante de la recherche
• pertinence de la recherche et de la méthodologie de recherche proposée au regard de la spécificité des mediums relevant de l’art contemporain
• motivations pour la recherche proposée
• conditions de faisabilité et de réalisation de la recherche proposée
• pertinence du budget : cohérence du budget et justification au regard de devis précis et impact de l’aide demandée sur la faisabilité de la recherche

Dans le cas d’un sujet libre de recherche comme de l’appel à projet, le montant du soutien est forfaitaire : 4 000 € ou 8 000 €. Un bénéficiaire peut solliciter une fois le renouvellement du soutien si son projet appelle des développements liés à la recherche engagée.

La commission se réunit une fois par an et auditionne chaque candidat.

Les conclusions de la recherche sont présentées devant la commission qui se réunit l’année suivant l’attribution de l’aide.

La demande ne peut concerner des projets ayant déjà bénéficié d’un renouvellement ou ayant reçu un avis défavorable de la commission en 2019 ou 2018.

_

PROCHAINE COMMISSION

La soumission des dossiers à la commission du 10 novembre se fera en ligne. Faites vous connaître auprès de nous (par mel ou téléphone) et nous vous adresserons le lien à suivre pour déposer votre dossier ainsi que le mode d’emploi d’utilisation de la plateforme de dépôt des dossiers en ligne. Vous pourrez déposer les dossiers jusqu’au 2 octobre 23h59.

Vous pouvez d’ores et déjà commencer à constituer ou réunir les pièces qui seront à joindre au dossier :

Créer un PDF (10 mo maximum) intitulé 1.NOM_Prénom_dossier_recherche comprenant :
­- une présentation de la recherche (dans la limite de 7500 signes) précisant les motivations de la recherche, la nature du projet, éventuellement la corrélation avec le lieu et la durée du séjour
- le budget du projet précisant le montant détaillé des dépenses prévues et du financement souhaité
- un curriculum vitæ
- une liste détaillée des travaux professionnels déjà réalisés, accompagnés éventuellement de documents photographiques (le cas échéant)
- une lettre de(s) l’institution(s) d’accueil où s’effectuera la recherche ainsi que de l’institution juridiquement responsable des œuvres étudiées mentionnant son engagement à vous accueillir, à mettre à votre disposition les moyens et le matériel nécessaires à la recherche et
le nom de la ou des personnes chargées de suivre les travaux
- la (les) lettre(s) de(s) personnalité(s) soutenant la candidature. Si vous êtes un restaurateur récemment diplômé, une lettre de votre directeur.trice de mémoire ou du/de la rapporteur.e (technico-scientifique) qui vous a accompagné alors que vous étiez étudiant

Si votre demande est un renouvellement, en lieu et place des documents demandés ci-dessus :

- une lettre motivant la demande de renouvellement
- le rapport intermédiaire relatif à la recherche.
- un courrier de l’institution d’accueil mentionnant son engagement à vous accueillir et à mettre à votre disposition les moyens matériels nécessaires à la poursuite de la recherche
- un budget actualisé relatif à la première partie de la recherche
- un nouveau budget pour la 2ème partie accompagné des justificatifs des dépenses envisagées (captures d’écran, devis, etc.) pour le renouvellement de la recherche

Créer un PDF (10 mo maximum) intitulé 2.NOM_Prénom_administratif comprenant :
­- une photocopie recto verso d’une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité ou passeport) ; pour les étrangers hors UE, une photocopie d’un titre de séjour en cours de validité et expirant au moins un an après la tenue de la commission
- une photocopie de la carte vitale ou l’attestation d’affiliation à la sécurité sociale
- les justificatifs des dépenses envisagées (captures d’écran, devis, etc.)

Créer un PDF (10 mo maximum) intitulé 3.NOM_Prénom_RIB comprenant :
­- un relevé d’identité bancaire (RIB)

En tant que de besoin, vous pourrez adresser au Cnap par courrier des documents dont le poids ou la qualité ne supporte pas un envoi numérique et accompagné d’une enveloppe suffisamment affranchie en vue de leur retour à l’adresse suivante :

Service du soutien à la création – soutien à la restauration
Cnap
1 Place de la Pyramide
92911 Paris La Défense

Dernière mise à jour le 26 nov. 2019

Adresse d'envoi

Centre national des arts plastiques - Service du soutien à la création
1, place de la Pyramide
Tour Atlantique - Service du soutien à la création
92911 Paris-La Défense
France
localiser sur une carte

Contacts

Estelle Moy
estelle.moy[at]culture.gouv.fr
+33 (0)1 46 93 99 70