Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Centre d'art Le Lait

Share Share Share Share Share

Jérémy Laffon "Volatile Empire"

Arts plastiques - Exposition
24 avril • 29 mai 2009

Cette exposition incarne la pluralité et les différentes facettes de l’œuvre de Jérémy Laffon, alliant une activité de joueur/touriste céleste/artiste à son décor/environnement/espace via un tropisme fondé sur une idée-force de transversalité. On y rencontre un ensemble composé d'œuvres évolutives, éphémères, de traces de performances où ce qui a lieu croise ce qui a eu lieu. Il détourne des matériaux et des actions prélevés dans le quotidien et l'ordinaire avec une prédilection apparente pour ce qui est de l'ordre de l'orange (fruits, balles de ping-pong, couleur, ...). Toutes ces pièces forment un monde précaire et sensible, un terrain de jeu où l'état « normal » est une nouvelle fois mis en question dans l'art. Jérémy Laffon remet en jeu dans son « travail » la productivité de l'art, par des performances baroques qui mettent en jeu les petites activités, le geste artistique, le dualisme des éléments, entre confrontation et cohabitation. Il explore les microcosmes de proximité en suscitant des situations aux limites de l'aberration, un jeu sur l'antinomie entre deux termes qui pourtant forme une rime : art et hasard. L'esthétique insoupçonnée du jeu et du hasard sont les divers modes de transformation de ses œuvres, en perpétuel rebondissement. Dispositifs évolutifs et installations éphémères lui permettent de farfouiller la prolifération des possibles. Liminaire tactique Luc Jeand’heur 2009

Complément d'informations : 
L'infini et au-delà Luc Jeand’heur, extraits, 2009 Un artiste est un bâtisseur d’univers aléatoires et fragiles, au sein du réel-même. Etre spectateur signifie d'accepter l'invitation au voyage qu'offre une exposition. Visites Guidées est une série qui vise à systématiser un bricolage technologique empirique supportant une part d'inattendu intrinsèque à son usage. Par le biais de cette série d'expérimentations vidéos, l'artiste déplace un objet du grand public, une caméra mini-DV, en l'hybridant à d'autres objets à priori lointains de l'art, pour élaborer un outil plastique de tradition dadaïste : une caméra suspende à quelques ballons de baudruche gonflés à l'hélium. On est assez proche d'une idée de bandes-dessinées. Cette série de vidéos se présente pour l'occasion en 2 temps/2 mouvements (...). L'artiste a bricolé sa propre flycam portée par des ballons de baudruche et guidée depuis le sol par une canne à pêche. Il se transforme en chef opérateur funambule qui cadre sans l'oeil, à l'opposée d'une caméra subjective (qui est le point de vue du touriste). Seuls quelques instants éphémères de reconnaissance de détails du site, d'éléments d'architecture sont accessibles pour le spectateur au sein du flot d'images. L'une bouscule la forme identifiée du film de voyage dans une exploration particulière de la cathédrale qui tient de la voltige aérienne. L'autre proposition correspond à un étrange documentaire sur une partie de chasse, un shooting en campagne tarnaise où la caméra subjective se met à la place de la proie. Jérémy Laffon se place dans la position de l'auteur et du réalisateur. Il met en scène un acteur: un chasseur ; un décor naturel ; un accessoire : une caméra suspendue à des ballons oranges gonflés d'hélium ; un dispositif technique dans le tournage/performance d'un plan-séquence. En temps réel. Les ballons sont lâchés. Le vent s'empare du rôle de chef-opérateur et propose une succession ininterrompue de paysages en rafales. Le chasseur pointe son fusil et tire les ballons, comme à la fête foraine. Tourner n'a plus la même signification. Le cadre est voltigeur. Le viseur n'est plus celui de la caméra. L'habilité requise n'est pas celle de l'artiste mais celle du tireur sans laquelle l'oeuvre échappe définitivement à son créateur. Suspens, tension, agitation sont au rendez-vous. Jusqu'à la chute. Les Visites Guidées réfléchissent un refus partiel de « l'image qui communique un message » au profit de l'expression d'une idée artistique qui assume l'impossible coïncidence entre l'image et la chose filmée. (...) Jérémy met en scène un jeu objectif et atmosphérique aux règles anti-contemplatives, qui place la vidéo aux antipodes de la communication, de telle sorte que le spectateur mis à la « troisième personne » de l'homme-caméra tenu en laisse aux quatre vents éprouve une sensation de vertige.
Horaires : 
lundi mardi jeudi vendredi 10h-13h30 et sur simple rendez-vous
Partenaires : 
Le centre d’art le LAIT bénéficie du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil général du Tarn, de la Région Midi-Pyrénées , de la Ville de Castres et de la ville d'Albi.
Mécénat : 
Laboratoire Photon, M. Cauquil, Toulouse Le Relais des Fêtes, M. Delarue, Puygouson Menuisier SARL Régis, M. Régis, Ste Afrique les Montagnes Studio 9, Albi
Dernière mise à jour le 13 nov. 2012

Centre d'Art le LAIT

28 rue Rochegude
81000 Albi
France
Téléphone : 09 63 03 98 84
Directeur : Antoine Marchand
Chargée de communication : Murielle Edet
Administratrice : Claire Bachellerie
Responsable du service des publics : Hélène Lapeyrère
Régisseur : Guillaume Rozan
Accès mobilité réduite