Skip to Content
Centre national des arts plastiques

FRAC Champagne-Ardenne

Share Share Share Share Share

Dexter Dalwood

Arts plastiques - Exposition
11 juin • 15 août 2010
L'artiste britannique Dexter Dalwood s’est construit une solide réputation durant la dernière décennie en Europe et aux États-Unis. Cette rétrospective est l’occasion de découvrir des peintures et des collages réalisés ces douze dernières années. Les œuvres de Dexter Dalwood représentent le plus souvent des paysages et des intérieurs à la fois construits et imaginés, sans présence humaine, qui sont autant de témoignages de divers moments, lieux ou personnages historiques. Elles incarnent une certaine idée de la « Peinture d’Histoire » et, comme leurs illustres prédécesseurs, les nombreuses citations, allusions et références qui s’y bousculent semblent à première vue très élusives et codifiées. Néanmoins, comme les œuvres des 18e et 19e siècles auxquelles elles font allusion, ces toiles ont avant tout une attraction et un pouvoir immédiats. Elles traitent de sujets allant d’événements politiques majeurs (Ceaucescu’s Execution, 2002 ; The Birth of the UN, 2003 ; Yalta, 2006) jusqu’à des lieux imaginés marqués par un événement traumatisant, ou qui se sont simplement logés dans notre inconscient collectif (Sharon Tate's House, 1998 ; Neverland, 1999 ; Greenham Common, 2008 ; Camp David, 1999). Parmi les autres œuvres présentées, des « portraits » d’écrivains, artistes ou figures politiques plus ou moins célèbres, tels William Burroughs (2005), Diana Vreeland (2003), Truman Capote (2004) ou Hunter S. Thompson (2009). Ces personnages sont inscrits dans notre mémoire collective, et pour une raison ou une autre, semblent continuer à exercer une certaine influence ou fascination à la fois par leur travail et leur vie. Ces « portraits » sont construits par Dexter Dalwood par le biais des divers liens et as-sociations qu’il imagine. A l’origine de presque toutes ses peintures, il existe de petits collages qui sont autant de compositions qu’il assemble en découpant des éléments directement tirés des pages de magazines ou de catalogues d’histoire de l’art. Ensuite, dans ses toiles de grandes dimensions, ces découpes très nettes sont fidèlement reproduites, préservant à une échelle monumentale le léger trouble qu’elles engendrent. La manière dont Dexter Dalwood construit ses images, référençant et juxtaposant à la fois la forme et le contenu, est très sophistiquée. Il mêle histoire personnelle, sociale et politique avec l’histoire de l’art et la culture populaire pour produire de nouvelles constellations de sens, complexes et provocantes. Postmodernes et post-pop, les « Peintures d’Histoire » de Dexter Dalwood se caractérisent par leur finesse et leur séduction. La précision de leur propos et leur accessibilité se transmet au travers de l’expérience qui nous est offerte de partager l’histoire politique et culturelle qu’elles invoquent. Né en 1960 à Bristol, Dexter Dalwood vit et travaille à Londres (Royaume-Uni). Après avoir joué dans le groupe punk anglais Cortinas de 1976 à 1978, Dexter Dalwood a étudié au Central Saint Martins College of Art & Design puis au Royal College of Art de Londres. Dexter Dalwood a participé à plusieurs expositions majeures, notamment Die Young, Stay Pretty à l’ICA de Londres en 1998 et Neurotic Realism: Part Two à la Saatchi Gallery en 1999. Son travail a également été ex-posé à la Biennale de Sydney en 2002, la Tate Triennial de Londres en 2003, ainsi qu’au Van Abbemuseum d’Eindhoven et au Whitney Museum de New York. Il est représenté par Gagosian Gallery (Athènes/Beverly Hills/Londres/New York/Rome) et Alan Cristea Gallery (Londres). Cette exposition est organisée par la Tate St Ives en collaboration avec le FRAC Champagne-Ardenne et le CAC Málaga, où elle sera présentée du 11 septembre au 28 novembre 2010. L’exposition est accompagnée d’un important ouvrage monographique coédité par le FRAC Champagne-Ardenne, la Tate St Ives et le CAC Málaga et publié par Tate Publishing et JRP Ringier. ISBN 978-3-03764-126-2. Prix : 40 €.
Complément d'informations : 
visite privée pour les amis du frac champagne-ardenne : lundi 28 juin, à 19h00 visites publiques : dimanche 13, 20, 27 juin, 4, 11, 18, 25 juillet et 1er, 8, 15 août à 16h00
Horaires : 
du mardi au dimanche de 14h à 18h
Heures de vernissage : 
de 18h à 21h, entrée libre
Partenaires : 
Tate St Ives, Cac Malaga, Ayuntamiento de Malaga. Avec le soutien de la maison de Champagne Taittinger. Le Frac Champagne-Ardenne, membre du réseau Platform, reçoit le soutien du Conseil Régional de Champagne-Ardenne, du Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Champagne-Ardenne et de la Ville de Reims
Dernière mise à jour le 22 sept. 2011

Fonds régional d'art contemporain, Frac Champagne-Ardenne

1 place Museux
51100 Reims
France
Téléphone : 03 26 05 78 32
Télécopie : 03 26 05 13 80
Directrice : Marie Griffay