Skip to Content
Centre national des arts plastiques

BACKSLASH

Share Share Share Share Share

Can't touch this

Clemens Wolf

Arts plastiques - Exposition
25 janvier • 22 février 2020

Deux expositions conjointes, au même moment, dans deux villes différentes. L'autrichien Clemens Wolf propose de jumeler sa troisième exposition à Backslash à celle qu'il inaugure au même moment à la galerie Steinek de Vienne. Réfléchies comme un seul ensemble, Can't Touch This à Paris montre de fragiles peintures de pigments bleu électrique, tandis que Can Touch This en Autriche propose des carrés d'argile noirs métallisés. L'artiste joue sur les contrastes et avec les œuvres : un espace dans chaque galerie est   esthétiquement identique à l'autre, de sorte que l'on sort de l'exposition à Vienne pour entrer dans celle de Paris.

 

A Backslash, Can't Touch This rassemble des œuvres délicates et précieuses. Wolf utilise de l'huile et des pigments sur aluminium, leur conférant ainsi un aspect velouté et une douceur de matière soutenue par la couleur bleue vive. Pour la série des œuvres murales, le motif géométrique est réalisé à l'aide d'une pièce de métal qu'il déplace, comme un pinceau, sur la surface de la toile. L'artiste commence par appliquer une couche épaisse de peinture à l'huile, puis crée une composition monochrome très texturée en imprimant le métal dans la peinture. Il ajoute ensuite le pigment bleu et la composition finale, à la fois abstraite et figurative, se réalise sans toucher le support. Très en matière, ces tableaux présentent des couches épaisses d'abstractions monochromes. Wolf décline également cette technique à travers des sculptures expressément pensées pour la galerie parisienne. Des monolithes du même bleu intense se dressent tels des statues qui rythment l'exposition. Cette couleur caractéristique de la palette de Wolf se définit comme une volonté chromatique proche de l'International Klein Blue et rappelle les recherches obsédantes du maître niçois.


Ces œuvres se déploient comme des paysages à la fois intrigants et inquiétants. L'aspect vaporeux des pièces de l'autrichien semble issu d'un songe ou d'un lointain souvenir, et exacerbe cette impression nébuleuse. La couleur bleue électrique fascine et attire inexorablement le regard tandis que les motifs qui apparaissent rappellent des grilles. Fasciné par les ruines et l’idée de frontière, Wolf multiplie de manière obsessionnelle les motifs de barrière dans ses séries et crée ainsi une distance optique entre le spectateur et le sujet. 


La série viennoise sera présentée dès l'entrée de l'exposition parisienne. Tels des carrelages de revêtement de sol, les pièces reprennent des techniques séculaires de construction. Elles sont réalisées en argile chamottée puis peintes à la main et enfin brûlées à la façon de l'émaillage du raku japonais, méthode de cuisson à très haute température. Ces œuvres à l'aspect métallique et incandescent contrastent fortement avec les tableaux fragiles et vaporeux accrochés aux murs. 


Tandis qu'à Vienne, l'artiste transforme ces carrés d'argile en œuvres en les plaçant aux murs, à Paris il les fait sculptures. Les différentes séries se révèlent les unes aux autres et ouvrent de multiples dimensions de lecture.


Le travail de Clemens Wolf a été récompensé par plusieurs prix en Autriche et a été exposé dans de nombreux pays, notamment l’Allemagne, la Suisse, la Chine, Israël ou encore les Etats-Unis et Hong Kong. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques autrichiennes, dont celle du prestigieux Albertina Museum et celle du Musée Essl de Vienne.

Complément d'informations : 
vernissage le samedi 25 janvier de 14h à 21h
Heures de vernissage : 
de 14h à 21h
Tarifs : 
Gratuit
Dernière mise à jour le 20 déc. 2019

BACKSLASH

29, rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris 03
France
Téléphone : 09 81 39 60 01