Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Les presses du réel

Share Share Share Share Share

« Figurations ± 68 – Le monde visuel de la French Theory » de Sarah Wilson à la Bibliothèque Kandinsky

Soutien à l'édition

Arts plastiques - Conférence
14 mars 2019

À l’occasion de la traduction française  récente de son ouvrage, le Centre national des arts plastiques et la Bibliothèque Kandinsky du Musée national d'art moderne/CCI, Centre Pompidou sont heureux de vous inviter à la présentation de l’ouvrage « Figurations ± 68 – Le monde visuel de la French Theory », par son auteure Sarah Wilson en dialogue avec Fabrice Flahutez, maître de conférences en histoire de l'art, Université Paris Ouest – Nanterre.

Jeudi 14 mars, à partir 18h30
Bibliothèque Kandinsky
Centre Pompidou
Niveau 3
Entrée libre sur réservation à : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

Génération de rupture, traversée par les ambiguïtés conceptuelles et par des positionnements politiques forts, la « Figuration narrative » fait l’objet de lectures récentes plus contextuelles qui interrogent les ressorts historiques et idéologiques qui l’ont marquée durablement. A travers une analyse critique de la « French Theory », Sarah Wilson revient sur les histoires connectées et sur les rencontres entre les artistes et les philosophes français des années 1970, rencontres cristallisées dans le climat de l’avant et après 1968. En empruntant le raisonnement althussérien, il s’agit de rencontres « qui auraient pu ne jamais avoir lieu » : Jean-Paul Sartre, Louis Althusser, Pierre Bourdieu, Gilles Deleuze, Michel Foucault, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, Jacques Derrida, Claude Lévi-Strauss, Jacques Lacan, Roland Barthes et les peintres autour du mouvement de la figuration narrative: Leonardo Cremonini, Bernard Rancillac, Lucio Fanti, Gérard Fromanger, Henri Cueco, Jacques Monory et Valerio Adami.

De la « Salle rouge pour le Vietnam » accueillie par le Musée d’art moderne de la Ville de Paris en janvier 1969 et jusqu’à l’exposition « Guillotine et peinture » organisée dans les Galeries contemporaines du Centre Pompidou à l’été 1977 et précédée par l’exposition-phare « Mythologies quotidiennes 2 » à l’ARC, c’est tout une histoire culturelle et intellectuelle des Seventies français qui se dessine, sur fond de philosophie néo-marxiste, effervescences contre-culturelles et discours postmodernes naissants.

Les collections documentaires de la Bibliothèque Kandinsky reviendront, pour l’occasion, en contre-point de cette histoire visuelle des figurations françaises.

Le livre publié aux Presses du réel a bénéficié du soutien à l’édition du Cnap.

Sarah Wilson est historienne de l'art, professeure au Courtauld Institute of Art, Université de Londres, commissaire de Paris, Capitale des Arts, 1900-1968, Royal Academy of Art, London et Guggenheim, Bilbao. Chevalière des Arts et des Lettres, elle a reçu le prix de l'Association international des critiques d'art (AICA) pour sa contribution à la critique artistique.

Fabrice Flahutez est maître de conférences en histoire de l'art, Université Paris Ouest – Nanterre. Spécialiste du surréalisme et des années 1930-1960, notamment sur les problématiques liées à son internationalisation. Transferts culturels France-USA et France-Amérique du Sud. Histoire de l’art actuel 1960-2000, recherches autour des nouveaux enjeux et des nouveaux média. Membre permanent du Centre de recherches Histoire de l’Art et Représentation (HAR) – EA de l’Université Paris Nanterre. Membre correspondant de l'association de recherches sur le surréalisme APRES, membre correspondant du centre de recherches André Chastel (Erco - Équipe de recherche en histoire de l’art contemporain (XXe-XXIe siècle)).

Dernière mise à jour le 25 mars 2019

Les Presses du réel

35 rue Colson
21000 Dijon
France
Téléphone : 03 80 30 75 23
Télécopie : 03 80 30 59 74