Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Podgorny Robinson Gallery

Share Share Share Share Share

« Devil Town » exposition de Julian Farade

Soutien aux galeries/exposition

Arts plastiques - Exposition
15 septembre • 15 octobre 2019

L'art de Julian Farade tourne autour des drames humains. Ses peintures, dessins ou broderies sont peuplés de créatures fantastiques, comme des crocodiles agités ou des monstres ressemblant à des oiseaux. Parfois seul, mais plus souvent à deux ou en groupe, se précipitant chaotiquement ou luttant l'un avec l'autre. Ces scènes de batailles imaginaires se déroulent généralement dans des intérieurs schématiques ou des paysages exotiques au milieu de maisons simplifiées, de montagnes, de palmiers. Parfois l'action se déroule dans des zones de couleurs entièrement abstraites.

Malgré son aspect narratif, son art n’est pas purement figuratif, à l’instar de nombreux peintres de sa génération, Julian Farade explore un territoire entre abstraction et figuration.

Il peint et dessine vigoureusement avec des traits dynamiques bruts et semble avoir trouvé sa formule picturale en combinant la ferveur des expressionnistes gestuels avec un langage figuratif primitif, qui pourrait rappeler «Les femmes» de Willem de Kooning et des oeuvres d’Asger Jorn ou de Karel Appel.

Julien Farade dessine et peint rapidement, minimisant ainsi l'intervalle de temps entre la réflexion et la création, comme s'il cherchait le moyen le plus court possible pour projeter des émotions, pour les capturer instantanément dans leur plénitude et leur fraîcheur.

Outre les dessins, l'exposition de la galerie Podgorny Robinson présente également une série récente d'œuvres brodées. La transition d'un geste expressionniste puissant à un processus de broderie lent est difficile. L'énergie violente va à l'encontre d'une activité manuelle répétitive qui se transforme en quelque chose de tempéré, voire même d'atténué. Les fibres épaisses laineuses produisent une surface agréable, attrayante pour les yeux et le toucher, comme si elles essayaient d'atténuer la nature rugueuse de la lutte contre les reptiles qui les habitent.

Dans le choix général des œuvres d'art, nous voyageons à travers les combinaisons délicieuses de roses, de jaunes ou de teintes orangées, nous voyons des corps déformés comme des figurines dansantes et des situations dramatiques comme des processions de carnaval ou des fêtes. Oscillant entre l'âge adulte et l'enfance, entre la naïveté et l'obscurité, entre des processus artistiques très rapides et très lents, l'artiste nous donne un aperçu d'un état d'esprit très personnel et à la fois très universel.

Né en 1986 à Clichy, Julian Farade passe son enfance entre la Martinique et la France et termine ses études à Paris. Il vit et travaille à New York depuis 2018.

 

Exposition réalisée avec le soutien aux galeries / exposition du Cnap.

Dernière mise à jour le 18 sept. 2019

Podgorny Robinson Gallery

Place du Général de Gaulle, 06570 Saint-Paul-de-Vence
06570 Saint-Paul-de-Vence
France
Site internet : www.pr-gallery.com